Vivons la crèche associative

Le film documentaire pensé, construit et créé par le réseau Colline Acepp

Créer un film pour répondre aux besoins du réseau

Dans un contexte actuel où la création de structures associatives est de plus en plus difficile à développer, le réseau Colline Acepp se mobilise dès la fin d’année 2017 pour montrer au grand public la spécificité de son fonctionnement, de ses projets, et ses effets positifs sur les familles, sur les enfants, et plus globalement sur son territoire d’actions.

Le moyen utilisé est la réalisation d’un film documentaire d’une quarantaine de minutes illustrant le modèle associatif-coopératif et ses effets  en matière de coopération parents/professionnels, gouvernance partagée et collective, non lucrativité, utilité sociale, inclusion.

Développé en 6 parties, il met en lumière les projets qui font de ce réseau une richesse à préserver. Nous tenons à remercier le Fonds de Développement de la Vie Associative (FDVA) ainsi que les 122 contributeurs qui ont permis la réalisation de ce film tant attendu !

Le film dans son intégralité

Film documentaire (42’28 min) : Vivons la crèche associative

Vous souhaitez projeter ce film au sein de votre structure, auprès de vos familles, lors de votre Assemblée Générale, lors d’un temps de conférence ou échange-débat, auprès de vos financeurs …
Nous pouvons vous accompagner : film remis sur clé USB, plaquettes du film, installation du matériel de projection, animation du temps d’échange. C’est une formule « clé en main » que nous vous proposons. Tarif : Nous consulter.
 

Visionnez le film par parties thématiques

Partie 1 (6’41 min) : Gérer et décider ensemble

Les crèches associatives et coopératives mettent en pratique la décision collective. Selon les situations et les cas, ce partage entre les parents et les professionnels, est quotidien. Chacun, de sa place, apporte son savoir et ses connaissances. Cette diversité de points de vue et de compétences permet aux crèches associative et coopératives de développer un projet le plus proche possible des besoins et attentes de chacun.

Partie 2 (7’56 min) :  S’adapter à l’enfant et sa famille

Par ce que le parent est le premier éducateur de son enfant, les crèches associatives et coopératives de Colline-Acepp placent la famille au cœur du projet.  L’échange entre parents et professionnels est privilégié, recherché et encouragé. On apprend les uns des autres. En connaissant au mieux les familles, les professionnels peuvent alors adapter l’accueil de l’enfant en fonction du projet familial de chacun

Partie 3 (8’02 min) :  S’ouvrir au monde qui nous entoure

Si l’enfant a besoin d’un espace sécurisé pour grandir, il a aussi besoin en grandissant de connaitre, appréhender et comprendre son environnement. En favorisant l’ouverture sur l’extérieur et en s’appuyant sur la richesse de leur territoire de vie, les acteurs du quartier favorisent l’implantation des familles, la découverte et l’éveil des enfants. Ce travail en réseau permet l’ouverture sur le quartier où la crèche est implantée et favorise le tissage territorial et les passerelles

Partie 4 (8’13 min) : Prendre le temps

Dans un monde ou tout va vite, les crèches associatives souhaitent donner du temps à l’enfant, lui offrir des possibilités d’exploration motrices et sensorielles, l’accompagner dans ses émotions, respecter son rythme et son bien être pour favoriser son bon développement et un climat serein. Pour cela, le travail commun d’une équipe pluridisciplinaire est indispensable : il s’agit d’observer et s’adapter à chaque enfant, pour lui faire une place dans le collectif. 

Partie  (5’15 min) :  Créer du lien

Les crèches associatives et coopératives sont des lieux de vie de quartier, des espaces de rencontres de proximité. Par la rencontre quotidienne, les échanges et la construction collective entre les enfants, les parents, les professionnels et le quartier permettent de s’ouvrir à l’autre, s’ouvrir au monde et de créer du lien social. Ces associations favorisent l’accueil de toutes les familles quelle que soit leurs situations et celles des enfants. 

 

Partie 6 (8’40 min) : Construire un métier

Mener un projet éducatif et social fort, et de manière collective nécessite de la part des professionnels une posture particulière et de l’énergie ! C’est pourquoi, ces associations n’hésitent pas à s’appuyer sur les formations, l’analyse et l’évolution de pratiques, les journées pédagogiques… Et, fières de leur fonctionnement, elles participent à le transmettre en étant des lieux d’insertion professionnels et d’accueil de stagiaires